Apprendre en pratiquant… dans sa tête

Les athlètes utilisent des techniques de visualisation de leur performance avant de s’exécuter. Des chercheurs québécois ont voulu savoir si cette approche pourrait aider à apprendre des procédures. On a donc réparti 30 participants en trois groupes. Un premier groupe pratiquait des mouvements de pieds en visualisant les mouvements mais sans les faire. Un deuxième groupe apprenait la séquence de façon verbale, c’est-à-dire qu’il se répétait les étapes à faire sans les visualiser. Un troisième groupe n’a pas pratiqué les procédures.

Ceux qui ont visualisé la routine ont augmenté leur vitesse d’exécution de façon significative par rapport aux autres groupes. Le groupe qui a appris la séquence de façon verbale était légèrement plus rapide que le groupe contrôle. Pour ce qui est de la qualité de la procédure, il n’y a pas eu de différence significative entre l’approche par la visualisation ou l’apprentissage verbal. Il n’y a pas eu de différence dans les trois groupes quant à la rétention à long terme. Il faut continuer de s’entraîner pour mémoriser une procédure.

Pour apprendre une procédure, on peut donc penser que la visualisation peut aider à l’apprentissage et le rendre plus efficace.

Cet article est disponible en ligne.

Saimpont, A., Lafleur, M., Malouin, F., Richards, C., Doyon, J. & Jackson, P. (2013). The comparison between motor imagery and verbal rehearsal on the learning of sequential movements. Frontiers in human neuroscience, volume 7, article 773, 1-9.

http://dx.doi.org/10.3389/fnhum.2013.00773