Quel est le rôle du sommeil dans la mémorisation ?

On a demandé à des participants de mémoriser des listes de mots et on a permis à une partie des participants de dormir alors qu’on a tenu réveillé l’autre partie du groupe durant la nuit suivant l’apprentissage. Lors de la saisie de l’activité cérébrale en IRMf, on a vu une moins grande activation de l’hippocampe chez les sujets qui avaient dormi. Par contre, le striatum a montré une activation que l’on ne retrouvait pas chez les sujets qui n’ont pas dormi. C’est un peu comme si un transfert des informations ne s’étaient pas produit chez ceux qui n’ont pas dormi.

Les chercheurs expliquent cela par le fait que les circuits neuronaux pour l’emmagasinage des informations dans la mémoire à long terme sont les mêmes utilisés pour traiter des informations. Or ces circuits sont occupés tant qu’on est éveillé. Selon eux, le fait que l’encodage se fasse durant le sommeil pourrait être la seule explication de l’absence de conscience associée au sommeil.

Born, J., Rasch, B., & Gais, S. (2006). Sleep to Remember. The Neuroscientist, 12 (5), 410-424.

http://dx.doi.org/10.1177/1073858406292647