Qu’est-ce que la mémoire procédurale ?

Henry Molaison est connu de l’Histoire comme le patient H.M. Il s’agit d’un homme qui est né en 1926 et qui a subi une opération en 1953 durant laquelle on retiré entre autre l’hippocampe de son cerveau. Cela lui a permis de régler ses problèmes d’épilepsie mais a aussi eu comme conséquence de lui faire perdre la mémoire à court termes. Quelques minutes suffisaient pour lui faire oublier une nouvelle information. Il se rappelait d’événements qui dataient de quelques semaines avant son opération mais était à peu près de créer de nouveaux souvenirs.

Brenda Milner a eu l’idée, en faisant des recherches avec lui, de voir s’il pouvait apprendre quelque chose. Elle a inventé une procédure qui lui demandait de dessiner une ligne autour d’une forme. Au départ, il se concentrait et faisait de son mieux. Pourtant, au fil des semaines, il est devenu de plus en plus performant tout en croyant n’avoir jamais fait cette tâche auparavant.

Depuis, tous s’entendent pour dire que la mémoire procédurale permet d’apprendre à automatiser des tâches que ce type de mémoire se loge à un endroit distinct du cerveau.

Pour plus de détails sur les types de mémoires, visitez ce site de McGill.