Y a-t-il un lien entre l’âge et l’habileté à lire ?

On s’est demandé s’il y avait des différences dans les zones activées par la lecture selon l’habileté en lecture mais aussi selon l’âge. On a donc comparé des jeunes de 3e année du primaire et de 5e année du primaire. Dans chaque groupe, on retrouvait des jeunes ayant des difficultés en lecture et des jeunes qui lisaient très bien. Grâce à l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle, on a comparé les zones qui s’activaient.

On a constaté entre autres que l’activation de certaines régions était proportionnelle à l’habileté. Ces régions incluaient le lobule pariétal inférieur droit, le gyrus postcentral gauche et le gyrus temporal moyen gauche qui fait partie de l’aire de Wernicke. Cette zone est connue pour traiter et comprendre ce qu’on entend ou ce qu’on lit. On a aussi remarqué une activation moindre du gyrus angulaire gauche chez les moins bons lecteurs.

On voit aussi qu’avec l’âge, ceux qui deviennent d’habiles lecteurs vont avoir de moins en moins d’activation dans certaines zones de l’hémisphère droit. Or, ce changement est moins prononcé chez les lecteurs qui éprouvent de la difficulté.

Cette étude tend à démontrer aussi le rôle du cortex pariétotemporal pour l’analyse des mots écrits et la transformation en structure linguistique qui a une signification.

La maturité du cerveau serait une des composantes qui assurent une meilleure performance en lecture mais il y a évidemment plusieurs autres facteurs à investiguer.

Meyler, A., Keller, T., Cherkassky, V., Lee, D., Hoeft, F., Whitfield-Gabrieli, S., Gabrieli, J. & Adam Just, M. (2007). Brain activation during sentence comprehension among good and poor readers. Cerebral cortex, 17, 2780-2787.

http://dx.doi.org/10.1093/cercor/bhm006